Le #BlogCamp228 passe la sixième

Article : Le #BlogCamp228 passe la sixième
29 novembre 2019

Le #BlogCamp228 passe la sixième

C’est pour ainsi dire la vitesse qu’il faut passer quand on est déjà à 120km à l’heure, sur une autoroute, à bord d’une voiture de sport. Une sorte de vitesse de croisière, une allure que l’on conserve pour aller bien plus loin encore, vite, bien, et avec application.

Ceux qui totalisent au moins cinq éditions de BlogCamp au compteur connaissent bien cette sensation, habitués qu’ils sont à cette grande messe des blogueurs togolais, ouverte depuis quelques années aux blogueurs venus d’ailleurs.

Cette rencontre annuelle, organisée par l’association des blogueurs togolais, était dédiée cette année aux emplois durables et à la monétisation des contenus sur Internet. Vivre du blogging, beaucoup en rêvent. Mais cela pourra-t-il un jour être possible ? Il fallait se rendre à Défalé, au nord du Togo, pour avoir quelques éléments de réponse.

En vidéo, le résumé des activités de la première journée, ici au #BlogCamp228.Délégation UE Togocel Libertis BOAD#Team228 #Togo #Tgtwittos #Tginfo

Publiée par Blogueurs Togolais sur Samedi 23 novembre 2019
Résumé du premier jour de #BlogCamp228 en images…

Cette sixième édition aura fait son bout de chemin non sans peine, nous diront les organisateurs. Sauf que ces peines-là justement, on ne les a pas vues, entendues ou ressenties. Et c’est tout à leur honneur.

Bien sûr on nous rappellera qu’en 2014, on a dormi dans un internat à Togoville, que jusqu’en 2017, on prenait des bus brinquebalant, sans air conditionné, qu’il faisait chaud et qu’on ne supportait tout cela que grâce à la bonne humeur des discussions animées le long du trajet. Mais à chaque fois nous sommes revenus grandis, transfigurés même.

Avec Aphtal Cissé, Guillaume Djondo, Aristide et tous les co-organisateurs des éditions précédentes, il faut à chaque fois se préparer à vivre quelque chose qui nous dépasse tous, et qui les dépasse tout autant.

Que le peuple qui les observe aujourd’hui se prépare à compter avec eux demain

On disait de la jeunesse qu’elle était irresponsable et insouciante, incapable de poser le moindre acte bénéfique pour elle-même ? Voilà bien six ans que nous nous sommes tous trompés, louvoyés, égarés, fourvoyés, déroutés. À chaque fois qu’on leur en a donné les moyens, ils ont réussi avec brio et rapporté des résultats. Il est peut-être temps de leur ouvrir les portes de la politique, cet art de conduire les bipèdes sans poils ni cornes. Des jeunes élus locaux ou parlementaires que notre pays vient de porter dans les institutions de la république, en sont aujourd’hui à décider pour nous, pour moins que cela.

A la seconde journée, du Blogcamp228, les participants ont effectué une randonnée pédestre, dans les montagnes de…

Publiée par Blogueurs Togolais sur Lundi 25 novembre 2019

Messieurs les organisateurs, le #BlogCamp228 est à travers vous une volonté. Celle de servir les idéaux de la jeunesse, et de porter un message humaniste dans tout le Togo, au plus profond de nos traditions. À travers vous, nous apprenons à vivre notre démocratie et à prendre la mesure des combats qui attendent notre jeunesse, loin des ambitions politiques faussées de nos aînés.

Aujourd’hui plus que jamais, six éditions sans faute nous permettent de souligner que malgré tout ce qu’il adviendra, l’opiniâtreté, l’obstination, la ténacité, l’acharnement, la persévérance, le zèle, le courage, la volonté, la force, la constance, la continuité, l’endurance, l’enthousiasme, la ferveur, l’obstination, l’entêtement, l’envie, l’insistance de former, d’informer, de dire, de rire, de faire rire, continuera, se poursuivra, s’entêtera, persistera, se perpétuera, se prolongera, s’étendra, se renforcera, s’intensifiera, encore, toujours, invariablement, constamment, continuellement, sans cesse, assidûment et éternellement.

François Mitterrand disait que le devoir de la jeunesse, c’est d’atteindre l’impossible. En ce qui vous concerne, c’est fait ! Et on remet ça l’année prochaine, quel que soit l’endroit du Togo où vous nous emmenez.

Partagez

Commentaires

Eléonore
Répondre

Ce #BlogCamp228 aura permis que le salaid s'assagisse un peu dans ses écrits

Eteh Komla ADZIMAHE
Répondre

hum, donc le blogcamp a déteint sur moi ? bon, bah, va falloir que je me trouve rapidement une activité génératrice de saloperies. On mange gras quand ?

Isaac
Répondre

Tu devrais faire vite pour sortir ton premier bouquin si t'en as pas encore !
Ta facilité à manier les mots et les verbes ! J'avais tellement négligé mes cours de français sois disant scientifiques... Mais tu me fais comprendre que j'avais tord !
Joli billet père plein de d'encouragement à l'égard des organisateurs de Blogcamp. J'espère qu'ils y trouveront beaucoup d'énergie pour la suite !

Eteh Komla ADZIMAHE
Répondre

Merci dignitaire. Pour les bouquins, franchement, je sais pas, je préfère encore les lire, pas en écrire, je ne pense pas pouvoir faire mieux que les auteurs que je lis