Moutonneries et autres Pitreries du même enclos

Je suis en vacances, mais parfois, les doigts me démangent. Et pour ne pas aller les fourrer forcément là où c’est chaud et humide (le lecteur se réserve le droit de penser à ce qu’il veut sur chaud et humide n’est-ce pas ?), je les défouraille sur un clavier ?

Surtout que mon grand frère Mawulolo Roger LASMOTHEY, dans sa grande expertise en « moutonnerie » au Sénégal, a une fois de plus, pondu une analyse socio-économique sur le prix du mouton qui flambe qui flambe, et c’est pourquoi il est inutile de le fumer avant de le manger…

  1. Le Mouton de Panurge

On peut même dire que je suis un candidat de choix pour faire partie des moutons de Panurge puisque j’ai suivi sans réfléchir Mawulolo. En même temps, je lui fais tellement confiance que je lui donnerai le paradis sans confession.

Mouton de Panurge ? bah oui justement voilà une belle moutonnerie. Vous ne le savez que trop. Un mec nommé Panurge s’ennuyait à mourir sur un bateau à côté de moutons bêlant à tue-tête. Panurge à un moment s’énerve, attrape le mouton de tête (il y en a toujours un dans un troupeau, et c’est lui que tous les autres suivent) et le jette par dessus bord. Tous les autres moutons ne pouvant déroger à la règle sacro-sainte de suivre le mouton de tête, sautent aussi à la flotte. Et depuis ce jour… les Moutons de Panurge.

Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est qu’à un moment dans l’histoire politique du Togo, les opposants avaient brillé par leur absence aux élections législatives, tellement qu’à la fin des années 2000, le Togo n’ait plus qu’un parlement composé uniquement de députés du parti au pouvoir. On appelait ce parlement-là, l’Assemblée Monocolore; ou comme la presse d’opposition préférait l’appeler : « L’Assemblée Mouton« . en référence aux moutons de Panurge, puisque tous les députés votaient selon la consigne du Président, vu comme le mouton de tête n’est-ce pas ?

Allez, on fait une petite pause ? une blague de mouton peut-être ?

Ou encore cette petite méchanceté à la salaud, malgré toute la délivrance dont j’ai fait l’objet ?

2. Le Mouton dans le christianisme

La bête, tellement bêêêêêêête, mais tellement bêêêêête, n’a pas servi à grand chose dans le christianisme sinon qu’à être fumé en sacrifice à Dieu au début de la bible. Le patron au ciel, il a bon goût n’est-ce pas ? Kebab, méchoui, les nourritures terrestres viennent du paradis ? Sauf qu’à partir du nouveau testament je m’interroge :

Notre berger qui est au pâturage, que ton mouton vienne…

Mon grand-frère Mawulolo expliquait sur son blog qu’on avait deux types de mouton à la Tabaski : Le mouton élevé en campagne, que l’on conduit dans les verts pâturages, l’éternel étant son berger, etc. C’est le mouton bio donc. Et puis le mouton élevé en ville, avec la bouffe de ville. Bah le mouton Pas Bio. Vous aurez choisi quoi vous ?

3. Le Mouton en musique

  • Lecteur : ça existe ça ?
  • Salaud : – euuuuh… va à la ligne ! grrrrrrrrr

Le groupe  Magic System a révélé dans son album « Cessa Ki est la Vérité »  que Mouton était un signe zodiaque en Côte d’Ivoire. Tout a commencé avec un vieux et riche planteur ivoirien parti rendre visite à sa copine. Il la trouve (il fallait s’y attendre n’est-ce pas ?) entrain de batifoler, d’aller aux fraises, de battre le briquet (que de belles expressions pour ne pas dire ce que vous voulez) avec un jeune mec. Dans l’embarras, la fille leur propose à tous les deux (le vieux et le jeune) de s’asseoir et de parler d’horoscope.

  • Le jeune mec : Moi je suis Lion.
  • Le vieux planteur : Moi je suis Mouton. Parce que c’est Mouton qui peut payer maison et puis Lion vient dormir dedans.

On sait plus vraiment ce qui se passe par la suite. Juste qu’on a entendu une ambulance passer juste après ce qu’on suppose être la fin de l’horoscope du jour..

On trouve pour autant d’autres références sur le mouton dans la musique Ivoirienne. Dans sa chanson DJ TASSOUMAN, Meiway a rendu hommage au DJ Aladji Toutouya,  « Le gros mouton ».

Et quelques sons plus tard, un autre DJ, MACKENZIE s’est rendu hommage (comme BOKASSA se couronnant lui-même) en créant le titre « Petit Mouton » qui devint son surnom.

4. En France, Le Mouton dans la Baignoire

Il m’est impossible de finir sans évoquer cette pratique assez pratique d’ailleurs dans la France musulmane des années 70 jusqu’à 90. A la Tabaski, il était plus facile (à de la distance à parcourir jusqu’à l’abattoir) d’égorger le mouton dans la baignoire. Les musulmans de France ont vite été affublés de cette appellation contrôlée d’origine moqueuse. Ce très bel article du nouvelobs partage de la nostalgie de cette époque.

Azouz Begag, un ancien Ministre français, issu de l’immigration, et chargé de la promotion de l’égalité des chances dans le gouvernement Villepin, a d’ailleurs fait un livre « Un mouton dans la baignoire« , retournant merveilleusement l’expression pour lui donner un autre sens. Il évoquait entre autres ses relations difficiles avec le ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy, à la suite notamment des émeutes dans les banlieues françaises en 2005, mais aussi sa difficile adaptation à la vie gouvernementale.

 

The following two tabs change content below.
Eteh Komla ADZIMAHE
Le méchant qui se repose. Ecrivant à l'envi et par envie. Sujets où relever un peu de bêtise humaine. Retourner le fumier dans la terre pour obtenir de belles récoltes.
Eteh Komla ADZIMAHE Écrit par :

Le méchant qui se repose. Ecrivant à l'envi et par envie. Sujets où relever un peu de bêtise humaine. Retourner le fumier dans la terre pour obtenir de belles récoltes.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *