CONCOURS MISS TOGO – LA DE-MISS-TIFICATION DU SALAUD

Il y a bien évidemment une faute d’orthographe dans le titre. Sachez que l’auteur l’a fait exprès. Il est prêt à sacrifier un peu d’orthographe, voire même à saigner le verbe pour faire un jeu de mot ; qu’à cela ne tienne, la prononciation y est (n’est-ce pas ? 😎 ).

Car dans ce billet, je m’en vais montrer l’envers du décor d’une élection miss, ce que vous savez déjà aux tréfonds, aux confins même de votre esprit, sans toutefois le manifester. Lever un peu de voile (ou soulever des jupons, pour voir jusqu’où remontent les bas de l’organisation Miss Togo. Les bâts qui blessent ? non les bas qui s’effilent d’années en années autour d’un concours de beauté qui se révèle bien plus utile pour les annonceurs et les organisateurs, que pour les populations en général.

Demain, samedi 27 Août, en l’espace d’une soirée, une jeune togolaise portera une couronne et l’écharpe qui va avec, pour avoir été élue Miss Togo 2016. Sa mission, si toutefois elle l’accepte, et même si elle ne l’accepte point, ce sera de dorer la pilule de nos populations dites défavorisées, en faisant la distributrice de cahiers pour les enfants dans les zones rurales. Elle sera là encore affublée de sa couronne et de son écharpe qui détone avec le décor rural.

L’heureuse élue des membres du jury coûtera environ 30 millions de Francs CFA aux sponsors de la soirée (eh oui, toutes les femmes ont leur prix, suffit de demander), et elle affichera son plus beau sourire après avoir versé des larmes, tenant plus du crocodile que du sincère. De toute façon elle pourra se payer des chaussures, des valises, et même le reste de sa maroquinerie en croco; et vous verrez qu’elle ne versera pas une seule larme pour les pauvres animaux sacrifiés sur l’autel de sa coquetterie. La salope !

Bien évidemment, à ce stade-là, vous vous dites que tout ça c’est mignon. Et pourtant, Que Nenni !

Un concours de beauté, c’est d’abord beaucoup de poudre aux yeux… (et beaucoup de poudres et de fard au visage, pomponné à souhait aussi, je sais…) Seulement, la jeune femme la plus belle parmi les candidates d’un soir, n’est pas la plus belle du pays. Bah oui, sinon, ça n’aurait aucun sens… D’abord les plus belles ne sont pas forcément candidates (combien y-a t-il de chance qu’elles y aillent ? franchement ? Réponse sensiblement égale à zéro). Ensuite, les goûts et les couleurs ne se discutant pas (-putant pas non plus), une plus belle pour l’un, sera moins belle pour un autre. Certains lui trouveront le menton trop effilé; d’autres deviseront sur la morphologie de sa tête; d’autres pencheront encore pour des yeux trop grands ; Non en fait pour ce dernier cas, ma foi, elles ont toutes les yeux plus gros que le ventre.

Toutes les belles femmes jeunes et minces du Togo n’ont pas envie d’aller promener leurs squelettes devant un public glapissant, hurlant, grognant et rampant dans la grande ménagerie de ses vices (ça c’est du Baudelaire, Les fleurs du mal, grand classique)…

D’années en années, le cru des candidates à la beauté suprême ne se bonifie point. Les jurys n’ont-ils pas bon goût ? ou Les belles femelles togolaises dans la fleur de l’âge, évitent elles un concours de beauté qui a depuis longtemps perdu ses lettres de noblesse ? Si vous avez la réponse, commentez plus bas…. Aujourd’hui Miss Togo a atteint l’état de déliquescence avancée (quel vilain pays ❗ ). Ce concours est tombé de charybde en scylla, condamnant les juges à élire la moins vilaine parmi les pas du tout belles…pour qu’après viennent les lendemains qui chantent les beautés désespérées. Desperate beauties…

Mais alors me direz-vous, si la reine de beauté n’est pas la plus belle femme du pays, à quoi sert tout ce strass et paillettes ? Une orgie synthétique ?

En fait non ! ou en tout cas, pas seulement. :mrgreen:

Miss Togo ne vaut son pesant d’or que pour le comité d’organisation et les annonceurs/sponsors. C’est du marketing, de la pub et tout ce que ça rapporte derrière.

Quelque soit la beauté de la miss élue, ses droits d’image coûtent la peau des fesses aux entreprises intéressées. Coûtent la peau des fesses… surtout après la tenue de vérité… Il se racontait qu’au Togo, l’image de la Miss coûtait à l’entreprise qui l’exploitait , 35 millions de Francs CFA (dans les années 2000). Cela peut ne pas être vrai. Mais quand on voit comment les reines de beauté Togolaises ont embelli les emballages de cheveux synthétiques Amina, puis Sublime (SB), la question mérite d’être posée : Combien gagne le comité sur la tête de la pauvre enfant de quelqu’un (je m’interroge à la togolaise)…

SB

Et pourtant, il faudra relever pour la postérité, qu’en 22 ans d’existence de ce concours, toutes ces égéries des mèches et perruques n’ont jamais visité une seule usine de fabrication des produits dont elles portent haut la marque. Avant que le coq ne chante trois fois au petit matin de son élection, dès potron-minet, la miss Togo aura renié ses compatriotes, qui vont au charbon, emmêlés dans les faux-cheveux et la crasse de l’usine AMINA – « SUBLIME » ? Elle est coupable a minima d’un délit de faciès quand-même…

Le comble pour une reine de beauté : Etre un canon (de beauté ) et aller tirer sur l’ambulance.

Lomé / Zone Franche. L'entreprise coréenne Amina fanrique des mèches synthétiques.
Lomé / Zone Franche. L’entreprise coréenne Amina fabrique des mèches synthétiques.

Soyons clairs ! Si le comité d’organisation s’enrichit grâce aux droits d’images cédés à prix d’or aux sociétés, ces dernières renflouent leurs caisses à moyen terme par le retour sur investissement en publicité et marketing. Les produits estampillés du visage d’ange de la Miss se vendent comme des petits pains. ça rapporte !

A chaque fois la magie de la pub est accomplie : donner envie à des gens qui n’en ont pas les moyens d’acheter une nouvelle chose dont ils n’avaient pas besoin dix minutes auparavant. – Frédéric Beigbeder, 99 Francs.

En gros, Miss Togo est une affaire qui roule. Même avec un site web laissant à désirer. Que l’élection soit un navet n’empêche pas les sponsors et les organisateurs d’avoir le dos au feu et le ventre à table.

 

POST TWEET SCRIPTUM :

 

The following two tabs change content below.
Eteh Komla ADZIMAHE
Le méchant qui se repose. Ecrivant à l'envi et par envie. Sujets où relever un peu de bêtise humaine. Retourner le fumier dans la terre pour obtenir de belles récoltes.
Eteh Komla ADZIMAHE

Derniers articles parEteh Komla ADZIMAHE (voir tous)

Eteh Komla ADZIMAHE Écrit par :

Le méchant qui se repose. Ecrivant à l'envi et par envie. Sujets où relever un peu de bêtise humaine. Retourner le fumier dans la terre pour obtenir de belles récoltes.

20 Comments

  1. Dominic
    26 août 2016
    Reply

    Sacré Salaud!!!!

    • Eteh Komla ADZIMAHE
      26 août 2016
      Reply

      Merci bien cher frère… j’ai toujours pris tout ce qui venait avec le mot salaud comme un compliment

  2. Mawulolo
    26 août 2016
    Reply

    Le salaud lumineux va t’il se plaindre d’une salope lumineuse ? lol
    Concernant le squelette, je dirais aussi que souvent les plus belles au Togo sont soit trop courtes soit trop grosses. Elles peuvent parfois ne parler qu’une langue vernaculaire. L’un dans l’autre difficile qu’on les voit…

    • Eteh Komla ADZIMAHE
      26 août 2016
      Reply

      Faut-il alors plaider pour l’éducation des filles courtes et rondes d’abord… c’est une drôle d’idée pour un drôle D-DAY 🙂

      • Mawulolo
        26 août 2016
        Reply

        Pas tant que ça mais les critères de taille-poids-forme pour cette affaire de miss n’avantagent pas beaucoup de Togolaises. Ce qui évidemment n’est pas le cas de mes chères Sahéliennes qui sont fines de naissance…
        Et Dieu créa les Sénégalaises, et les Togolaises aussi…. 😀

        • Eteh Komla ADZIMAHE
          26 août 2016
          Reply

          Chef grand-frère, tu vas me faire pleurer doublement. D’abord pour les bons souvenirs de Dakar, et pour les bons souvenirs de ton billet sur http://mawulolo.mondoblog.org/2015/06/11/et-dieu-crea-les-senegalaises/… tu as raison, quand Dieu distribuait les tailles, les togolaises étaient sorties, le temps qu’elles arrivent… les sénégalaises ont tout pris… on va diminuer la taille règlementaire pour aller à Miss Togo donc… je comprends maintenant…

          • Mawulolo
            26 août 2016

            lol… Je suis Togolais hein lol.
            Faut-il revoir les critères miss-iques (Aïe une faute comme dans ton titre hein) 😛

  3. Philip mawuli CHURCH
    26 août 2016
    Reply

    Cher frère, ta plume m´a fait voltiger sur les océans de la pêche intellectuelle plurielle. Merci de nous avoir fait comprendre combien ce concours est une pathétique saloperie. Ce concours de miss, une esquisse de vice aussi doux qu´une réglisse qui nous traine dans les abysses au profit de ces fausses actrices…Quelle plume quand-même, j´en suis baba…Que Nenni, que de déni…

  4. 27 août 2016
    Reply

    J’ai toujours trouvé ce concours pathétique et inutiles. Puisque les vraies beautés n’y sont pas. Je n’en vois pas l’intérêt. Très belle plume quand même . Quand tu commences tu ne peux pas t’arrêter en chemin

    • Eteh Komla ADZIMAHE
      27 août 2016
      Reply

      au moins nous sommes d’accord sur une chose. On joint l’inutile à l’agréable – c’est mignon

      • Mawulolo
        29 août 2016
        Reply

        Qu’est-ce qui empêche les vraies beautés d’y être?
        Le Salaud pardon fais moi cette investigation, ça te vaudra bien un tchep et un dibi

    • Ahawo Mathilda
      31 août 2016
      Reply

      Il faudrait peut être qu’on mette la taille minimal à 1m50

      • Eteh Komla ADZIMAHE
        1 septembre 2016
        Reply

        Velléités minimalistes et beaucoup de « courtoisie », ce comportement qui caractérise les personnes de taille courte (Courte-oisie) ?

  5. Mawulolo
    1 septembre 2016
    Reply

    Ah la taille… 1,50m trop court pour la miss-tification ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *